Des députés de cinq partis ont dit: «Oui! Nous voulons aussi la représentation proportionnelle!»

2014_12_MPs vote for PR_fr

Les Canadiens ont raison de célébrer. Le 2 décembre, 110 députés ont voté en faveur de faire que TOUS nos votes comptent.

Suite à un débat passionné et respectueux, les députés du NPD, du Bloc québécois, des Verts, et de Forces et Démocratie ont été rejoints par une majorité de libéraux et d’indépendants pour voter en faveur de la mise en œuvre de la représentation proportionnelle mixte pour les Canadiens.

« Représentation équitable au Canada célèbre l’indépendance des députés qui ont ainsi mis leurs électeurs et la démocratie au premier chef » a dit son président Doug Bailie. « Nous félicitons également trois députés indépendants, dont Brent Rathgeber, de s’être joints à ce consensus multi-partisan. »

« Nous sommes heureux de voir que Justin Trudeau a fait la bonne chose, permettant à son caucus un vote libre », a-t-il ajouté. « Nous sommes aussi heureux que 16 députés libéraux ont voté pour la motion, mais notons que 15 d’entre eux ne l’ont pas fait. Espérons que le caucus libéral continuera à se rapprocher de l’opinion publique canadienne qui demande que tous les votes comptent. »

Craig Scott, le porte-parole du NPD en matière de réforme électorale, avait présenté cette motion à ses collègues qui leur demandait de soutenir un système de représentation proportionnelle pour le Canada :

« Que, de l’avis de la Chambre: a) la prochaine élection fédérale devrait être la dernière menée sous le système uninominal majoritaire à un tour actuel, qui a permis à maintes reprises à des partis appuyés par une minorité d’électeurs d’obtenir une majorité de sièges, ou sous tout autre système selon lequel le vainqueur rafle tout; b) une forme de représentation proportionnelle mixte constituerait le meilleur système électoral pour le Canada. »

Bien que non inclus dans la motion, Craig Scott a déclaré que la position du NPD était que « nous allons former un groupe de travail spécial multipartite en devenant le gouvernement, puis légiférerons pour un délai qui produirait un système de représentation proportionnelle de sorte mixte en 2019.» Un processus multipartite est compatible avec les recommandations formulées par Représentation équitable au Canada ainsi que la Résolution prioritaire 31 des libéraux pour la réforme démocratique.

Dans le système recommandé, tout le monde aurait un député local directement responsable et des députés régionaux, assurant ainsi que les électeurs de tous les partis soient représentés selon le vote populaire.

Scott Simms, porte-parole libéral en matière de réforme démocratique, malgré ses doutes exprimés sur le libellé de la motion, a déclaré : « si nous allons pencher vers une forme de représentation proportionnelle, celle que les néo-démocrates proposent est probablement l’une des plus favorables. » Il a ajouté que « le critique du NPD a souligné les majorités gonflées, et je suis d’accord avec lui. Les chiffres tels que gagner 41% des voix mais obtenir 60% des sièges sont troublants pour tous les Canadiens, et ils veulent remédier à cela.»

Craig Scott a souligné plusieurs des problèmes de notre système selon lequel le vainqueur rafle tout : exacerbation des différences régionales; diminution de la diversité des points de vue; production de fausses majorités où un premier ministre peut exercer 100% du pouvoir avec seulement 39% des voix ou moins;  sous-représentation des femmes, des minorités visibles et des autochtones; promotion du mode de débat accusatoire et hyper-partisan; encouragement à des vues étroites et des idéologies rigides; privation des droits civils des citoyens et réduction des taux de participation aux élections.

« Environ la moitié de tous les votes à chaque élection sont inefficaces et ne produisent aucune représentation », dit aussi Doug Bailie.

« Les Canadiens veulent la démocratie et ceci veut dire qu’on se doit de travailler ensemble pour établir le système le plus efficace qui fournirait une représentation équitable et égale pour tous » a ajouté Kelly Carmichael, la directrice exécutive de Représentation équitable au Canada. « Nous encourageons tous les députés à poursuivre le dialogue en vue d’établir un mode de scrutin qui met les constituants en premier.»

Des députés de cinq ou six partis ont pu se réunir et s’entendre sur la réforme électorale, et ceci est une étape importante dans l’établissement d’un consensus entre tous les Canadiens sur la façon de parfaire notre démocratie.

Représentation équitable au Canada est une campagne populaire multi-partisane de citoyens pour la réforme électorale. Nous favorisons l’introduction d’un élément de représentation proportionnelle dans les élections à tous les niveaux de gouvernement et dans la société civile.

– 30 –

Share This:


Return to all posts