Harper indécis sur l’abolition du Sénat. Le temps est peut-être venu de prendre position sur une véritable réforme démocratique : Représentation équitable au Canada

Pour diffusion immédiate
24 juillet 2015

Stephen Harper n’arrive pas à se décider à propos de l’abolition du Sénat. Mais s’il est vraiment intéressé à la réforme démocratique, il devrait cesser de s’opposer à la représentation proportionnelle à la Chambre. Contrairement à la réforme du Sénat ou son abolition, la RP à la Chambre ne nécessite pas de changer la constitution et permettrait d’assurer un gouvernement démocratique.

« Depuis plus d’une décennie Harper a utilisé le Sénat comme une diversion pour éviter de discuter de la réforme démocratique de la Chambre des communes », explique Kelly Carmichael, directrice exécutive de Représentation équitable au Canada.

« Neuf années de discussions sur la réforme du Sénat ne nous ont mené nulle part. Et maintenant, un ballon d’essai sur l’abolition a été lancé. Peut-être qu’il est temps de faire face au problème le plus fondamental du déficit démocratique du Canada : le mode de scrutin qui peut transformer 39 pour cent d’appui en un gouvernement majoritaire avec l’exclusivité du pouvoir. »

Après chaque élection, la moitié des électeurs canadiens réalise que le système de vote majoritaire uninominal où le gagnant rafle tout bloque notre représentation efficace en nous empêchant d’élire un député de notre premier choix de parti. De plus, quelques électeurs dans les circonscriptions girouettes peuvent à eux seuls donner une «majorité» à un parti ayant moins de 39% du vote populaire.

En 1996, se présentant alors comme un réformateur, Stephen Harper a vanté les vertus de la représentation proportionnelle dans son document intitulé Notre dictature bénigne. Il a suggéré que « notre gouvernement parlementaire crée une structure de pouvoir concentré déconnectée de beaucoup d’aspects de la société … »

Pour que la démocratie canadienne puisse murir, les citoyens canadiens doivent faire face à ces faits, tout comme les citoyens de bien d’autres pays l’ont fait, et mettre à jour nos structures politiques afin de refléter les diverses aspirations politiques de nos diverses communautés.

Les vrais réformateurs démocratiques savent que la réforme aboutit rarement parce que les gens qui détiennent les meilleures cartes sont investis dans le statu quo. La démocratie canadienne est mature, et ce dont nous avons vraiment besoin, ce sont des politiciens matures qui croient en la vertu de la démocratie, et non pas des politiciens qui la parade dans un lamentable spectacle quand ça convient à leurs intérêts supérieurs.

Représentation équitable au Canada est une campagne populaire multipartisane de citoyens pour la réforme électorale représentant plus de 55,000 Canadiens. Nous favorisons l’introduction d’un élément de représentation proportionnelle dans les élections à tous les niveaux de gouvernement et dans la société civile.

-30-

Share This:


Return to all posts